• PLAN DE RIGUEUR

    509579_francois_fillon_637x0_2

    Le gouvernement a durci son emblématique réforme des retraites, adoptée en novembre 2010 et mise en œuvre il y a quatre mois à peine, en avançant à 2017 l'âge de départ légal à 62 ans. Le Premier ministre François Fillon a en effet annoncé lundi, dans le cadre d'un nouveau plan de rigueur, que l'application du passage de l'âge légal de départ en retraite à 62 ans se ferait en 2017 plutôt qu'en 2018. Ce qui va avancer d'autant, selon lui, le retour à l'équilibre des régimes de retraite du secteur privé. Si le gain budgétaire sur 2012 de cette mesure n'est pas énorme (100 millions), il va augmenter progressivement: 500 millions en 2013, 1,3 milliard en 2014... D'ici à 2016 l'économie réalisée sera de 4,4 milliards, a précisé le chef du gouvernement.

     

    Des conséquences immédiates

    Pour les salariés, cette nouvelle décision signifie que ceux qui sont proches de l'âge du départ à la retraite vont devoir patienter encore quelques mois avant de partir. 
       
    Ceux nés en 1952 qui, du fait de la réforme ne pouvaient plus partir à 60 ans mais à 60 ans et 8 mois devront attendre un mois de plus. 

    Pour les générations suivantes le délai s'allonge progressivement. Il atteint quatre mois pour ceux nés en 1955 qui ne pourront partir qu'à 62 ans, ce que la réforme ne prévoyait que pour ceux nés en 1956. 

    Rien n'est changé pour l'âge de l'obtention du taux plein de la retraite, toujours fixé à 67 ans, à partir de 2023, mais pour les générations de 1952 à 1955 cet âge sera décalé de quelques mois.  



     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter